Métrosexuels

Métrosexuels : Ils se font beaux et ils en sont fiers!

Une vague plus répandue dans les pays occidentaux par laquelle les Marocains se sont laissé tenter. Elle prend de plus en plus de hauteur au Maroc et elle n’a pas du tout l’air d’échouer bientôt sur les côtes !

Décidément, on peut désormais dire, une bonne fois pour toutes, adieu à  »l’homme de Cro-Magnon ». Une petite visite dans un des plus grands spas de la métropole confirme cette conclusion.
Dans le coin réservé aux femmes, une seule dame se fait colorer les cheveux. Dans celui des hommes, cinq ou six « mâles » attendent leur tour. Représentant différentes tranches d’âge, ils se faisaient chouchouter par les coiffeurs et esthéticiennes dans une ambiance totalement zen.

L’image du type négligé, mal rasé, mal coiffé et habillé n’importe comment est en train de s’évaporer. Dernièrement, les hommes n’ont presque plus de réticence à prendre soin d’eux. La gent masculine est devenue de plus en plus obsédée par son apparence physique. Les hommes sont dorénavant eux aussi des  »fashion-victimes ». Ils occupent à plein temps la salle de bains, prennent soin de leur corps, se badigeonnent de crèmes hydratantes… Cette nouvelle race d’hommes, qui ne cesse de gagner du terrain depuis quelques années, s’appelle les  »métrosexuels ». Pas de panique! Le terme n’a aucune connotation sexuelle. Il s’applique tout bonnement à tout homme urbain branché qui prend soin de son corps, de sa peau, qui va au salon d’esthétique, chez un coiffeur styliste… Mais il faut savoir que cela ne touche en rien sa virilité.

En effet, ce sont des hommes tout à fait normaux. La seule différence est qu’ils accordent une importance capitale à leur aspect physique. Ils veulent simplement plaire et se plaire. Leur âge ? Cela commence dès les 25 ans… Et oui, on peut prendre soin de soi à n’importe quel âge. Il n’y a rien qui empêche un homme de soixante ans de «se la ramener» un peu. Même plus, ces messieurs occupent une place non négligeable dans les instituts de beauté, tout comme les plus jeunes. Taoufik, directeur commercial dans la trentaine, a un rendez-vous hebdomadaire dans un institut de beauté. «C’est très important pour moi de me sentir beau. Nous faisons partie d’une société qui accorde une grande importance à l’image physique. C’est pourquoi il faut toujours être au top», confie-t-il. «Je vais toutes les semaines à un institut de beauté pour me faire masser, me relaxer et faire quelques petits soins. Hormis l’aspect physique, cela me fait un  »bien fou ».

C’est comme si je devenais une nouvelle personne», poursuit Taoufik. Karim, technicien en informatique d’une banque, prend bien soin de son physique aussi. «Je surveille mon poids. Je passe souvent mon temps à faire de la gym. Je fais parfois des soins de visage, des massages contre le stress», lance-t-il. Fouad est devenu accro aux spas depuis que sa femme lui a offert un  »séjour de bien-être » en cadeau d’anniversaire. «Lorsque ma chère épouse m’a offert  »ce séjour » dans un spa, j’ai adoré cela. Depuis, je vais régulièrement me faire masser parce que je souffre de maux de dos depuis des années et cela me soulage beaucoup. Je pars aussi chez une esthéticienne pour des problèmes de peau. Mais depuis que j’ai acheté de bons produits de soin, ma peau est nettement plus belle», raconte Fouad.

Les  »métrosexuels » sont aussi des fans de mode. Ils aiment magasiner et ne portent que des vêtements de grandes marques. Ils ont quasiment accès à tous les soins qui étaient réservés aux femmes avant. Ils s’hydratent, s’exfolient, s’épilent. Toute une panoplie de services mise à la disposition de ces messieurs et à des prix relativement chers (100 à 200 DH pour les petits soins, jusqu’à 800 DH pour les massages et 1.500 DH pour un soin total du corps). Un changement de mentalité chez les hommes marocains au grand plaisir des propriétaires des instituts de beauté.
Docteur Mouhcine Benyachou, psychiatre, explique: «La télé et tous les autres moyens audiovisuels favorisent ces changements. Les stars et les différents mannequins sont aussi des moyens pour favoriser ces concepts qui deviennent à la mode et poussent à la consommation».

En effet, c’est devenu un véritable business. Les produits se multiplient et les centres de beauté sont aussi devenus de plus en plus nombreux. La grande demande les pousse à entrer dans une compétition aussi bien au niveau de la qualité des services que des prix. Marc, manager d’un grand spa à Casablanca, est content de ce changement chez les Marocains. «Nous existons depuis plus de quarante ans mais notre activité a explosé pendant ces cinq dernières années. Nous recevons vraiment beaucoup d’hommes quotidiennement. Nous avons même des clients fidèles. Ce sont plutôt des hommes d’affaires, des directeurs de sociétés, des négociants… Ils viennent pour évacuer le stress, pour se détendre et se relaxer dans un salon de bien-être. De notre part, nous leur assurons la qualité des services et le confort dont ils ont besoin», affirme Marc. «C’est clair, pour l’homme marocain, c’est une découverte et c’est magnifique. Je suis très content que son évolution aille dans ce sens. Aujourd’hui, les hommes prennent soin d’eux. Cela va des cheveux, aux soins de visage, à l’épilation du dos, du torse, à la manucure, pédicure et massage. Bref, des soins corporels globaux.

Nous faisons même du maquillage pour certains hommes qui veulent être bien dans leur peau. Et puisque cela fait plaisir à la femme, pourquoi hésiter ?», poursuit-il.
Nawal, directrice d’un centre d’épilation définitive, dit qu’il est un peu tôt pour parler d’épilation définitive chez les hommes. «Je reçois des clients-hommes, mais ils ne sont pas vraiment nombreux. Ils viennent pour se débarrasser des méchants poils sur le dos et aussi sur la barbe. Sinon, je ne suis pas du tout contre les hommes qui prennent soin d’eux jusqu’au moindre détail. Je suis même pour…. De nos jours, je crois que cela est important tant sur le plan professionnel que sur le plan sentimental», lance Nawal. Tous les spécialistes en matière de beauté disent que ce changement de mentalité des hommes fait plaisir aux femmes. Mais ces dernières ne sont pas toutes d’accord. Certes, il existe des femmes qui adorent cela. Ce sont, disent-elles, des hommes comme on les aiment.

D’autres trouvent qu’il n’y a pas de mal qu’un homme prenne soin de lui, « mais de temps en temps ». «Personnellement, je trouve cela bien qu’un homme qui prenne soin de lui, mais avec des limites quand même!», lance Fadwa. Une troisième catégorie de femmes est totalement contre. Elles trouvent que ce sont des concurrents qu’elles n’apprécient pas. «Je ne supporte pas les personnes qui passent des heures et des heures devant un miroir. Cela m’énerve. Pour moi, un homme doit tout simplement être propre et qu’il ne soit pas moche et ça passe», affirme Soukaina. «Un homme qui prend soin de son corps comme moi, voire plus, me mettrait mal à l’aise. Dans ce cas, je me sentirais plus  »homme » que lui», ajoute-t-elle. Du point de vue psychologique, docteur Benyachou indique: «Pour la femme, se faire belle est un concept utilisé depuis longtemps par les industriels de beauté qui ont bâti des industries gigantesques avec des bénéfices inimaginables même si la plupart de leurs produits sont dénués de vraies valeurs scientifiques.

Se faire beau chez l’homme est un nouveau concept utilisé par ces industriels pour vendre mieux, consommer plus et augmenter les bénéfices. C’est comme le tabagisme chez la femme. Au début, le tabac était réservé surtout aux hommes mais l’industrie du tabac a créé de nouvelles valeurs de modernité pour pousser la femme à consommer. Les industriels créent toujours de nouvelles modes et favorisent la consommation. Nous assistons à une  »virilisation » de la femme et  »féminisation » de l’homme.  »Deux œuvres mises en place par les industriels »».

Quand certains passent à la chirurgie esthétique…
Certains hommes vont même plus loin que soigner leur apparence. Ils la modifient carrément. Les motivations peuvent être aussi bien d’ordre professionnel que personnel. «Nous recevons beaucoup d’hommes dans notre coin spa, mais nous recevons aussi un certain nombre d’hommes qui viennent pour des opérations chirurgicales. Côté âge, cela commence dès 28-30 ans», affirme Laure, responsable de communication d’une clinique esthétique à Casablanca.
A noter que les interventions faites par les hommes ne sont pas les mêmes que celles des femmes. «Les interventions les plus demandées par les hommes sont la liposuccion pour faire disparaître les graisses localisées et remodeler la silhouette, la rhinoplastie afin de changer la longueur ou le volume du nez et enfin, mais surtout, la greffe de cheveux», ajoute laure.

 Repères

Métrosexuel

Le terme n’a aucune connotation sexuelle. Le mot est dérivé de métropole et il s’applique surtout à un homme branché qui prend soin de son corps.

Dès l’adolescence

Les ados(garçons) aujourd’hui sont très minutieux dans le choix de leurs vêtements, de leurs coupes de cheveux… Ils font également très attention à la peau et surtout au visage.

Produits de beauté

Crèmes éclaircissantes, crèmes hydratantes, crèmes antirides, laits pour le corps… Les produits de beauté pour homme se vendent comme de petits pains.

Par Hajjar El Haiti | LE MATIN

Je suis psychiatre psychothérapeute qui offre la psychothérapie individuelle pour les enfants, les adolescents et les adultes; les couples et la thérapie familiale; orientation parent; thérapie sexuelle; le soutien de divorce; et la surveillance à d’autres professionnels de la santé mentale et des professionnels en formation.
Je pratique la psychothérapie depuis plus de 30 ans et une expérience de travail avec un large éventail de questions.

0 réponses

Répondre

Rejoignez la discussion
Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>