LES HOMMES ARABES ET LES TACHES MENAGERES

LES HOMMES ARABES ET LES TACHES MENAGERES

Malgré l’évolution de notre société, la répartition des tâches ménagères au sein du couple marocain reste déséquilibrée en faveur des hommes.

Samedi, 15h, Malika ne sait plus où donner de la tête. Encore un week-end infernal. Après une dure semaine au boulot, elle se trouve confrontée à une montagne de tâches à faire. La cuisine ressemble à un champ de bataille, le salon aussi, la pile de linge va bientôt s’effondrer, sans oublier celle du repassage qui l’attend depuis la semaine dernière et qui est tout aussi énorme. Il faut passer la serpillère parce que le sol est trop sale, il faut changer les draps de la chambre à coucher… et il faut penser à préparer le diner. Sauf que le réfrigérateur est presque vide. Il y a donc des courses à faire également. Malheureusement, elle ne peut compter sur l’aide de personne encore moins sur celle de son mari Ahmed. En effet, pendant que Malika court à droite et à gauche et réclame un peu d’aide, lui, garde son sang froid, ne pipe pas un mot et s’allonge devant le poste de télévision pour regarder les matchs de foot diffusés le week-end. «Je ne peux plus supporter cette situation. C’en est trop ! Il ne se passe pas un week-end dans lequel j’arrive à me reposer. J’ai toujours des tonnes de tâches à faire alors que mon mari ne m’aide pas du tout. J’ai beau passer devant lui avec la bassine pleine de linge, ranger la cuisine en claquant les casseroles, passer l’aspirateur pendant qu’il regarde la télé et même râler, il n’en fait qu’à sa tête. Soit il me dit que je me plains trop, soit il me demande de reporter ce que je fais en me disant que nous ne sommes pas pressés», confie-t-elle, désespérément.

Malika n’est pas la seule à endurer cette situation. En effet, c’est le cas de la majorité écrasante des femmes marocaines. Malgré l’évolution de notre société, les tâches ménagères restent une spécialité féminine bon gré mal gré. Les hommes gardent toujours leurs caractères de machos et n’hésitent pas à inventer toutes sortes d’excuses pour éviter les tâches ménagères: ils sont moins performants que leur femme, ils ne savent pas faire ou n’ont pas le temps. Ils vont même parfois jusqu’à faire la sourde oreille ou encore faire comprendre à leurs épouses, une bonne fois pour toute, que ce genre de travaux ce sont les femmes qui doivent le faire et qu’un homme n’a rien à faire là dedans. Certes, dans le passé, le seul métier que les femmes pouvaient exercer était de celui de s’occuper de leur foyer en assurant toutes les tâches domestiques.

Aujourd’hui, la donne a changé, les femmes occupent les mêmes postes que l’homme à l’extérieur de la maison. Mais malgré leur arrivée massive sur le marché du travail, elles continuent à assumer toutes sortes de tâches ménagères (courses, cuisine, vaisselle, linge, prendre soin des enfants…). «Je ne comprends pas comment les hommes peuvent-ils être aussi insouciants. Laisser toutes les corvées aux femmes alors qu’ils ont travaillé tous les deux durant toute la journée. Surtout qu’en termes de conditions physiques, ils sont bien plus forts que nous. C’est donc injuste et inadmissible ! C’est en tout cas l’une des raisons qui me poussent à rester célibataire jusqu’à présent», fustige Ghita. Même son de cloche pour Dr Mohcine Benyachou, psychologue. «Lorsque la femme ne travaille pas, généralement, elle ne se plaint pas beaucoup à cause des tâches ménagères. Elle peut même ne pas apprécier que le mari entreprenne quelque-unes. Cependant, lorsque les deux (l’homme et la femme) travaillent à l’extérieur, la femme souffre plus. En effet, elle se trouve obligée de faire un double job alors que le mari ne bouge pas le doigt pour l’aider dans les activités ménagères», indique-t-il. Le débat conjugal à propos de la répartition des tâches ménagères engendre souvent des conflits au sein du couple. Des conflits et des disputes qui, à force de se répéter quotidiennement peuvent empoisonner la relation et rendre la vie insupportable.

Avis du spécialiste : Mohcine
Benyachou • psychologue

« Aider son épouse à la maison n’affecte en aucun cas la virilité»
La répartition des tâches ménagères au sein du couple varie selon les cas. Certes, les femmes assument souvent la grosse part des travaux à la maison mais ce n’est pas toujours le cas. J’ai par exemple le cas d’une femme qui travaille à la banque et son mari est au chômage.
Il fait donc tout à la maison (le ménage, la cuisine et même le repassage). Cela signifie que ce sont les conditions et les convictions de chaque personne qui déterminent le comportement. Une chose est sure, aider son épouse à la maison n’affecte en aucun cas la virilité de l’homme. D’ailleurs, tous le monde sait que les meilleurs cuisiniers au monde sont des hommes et non des femmes. Trouver une aide ménagère pourrait être une solution, sauf qu’il reste toujours difficile de trouver la bonne personne en qui on pourrait avoir confiance sans oublier le côté financier aussi.
Nous sommes donc amenés à changer nos habitudes et nos comportements. Aujourd’hui, l’homme doit participer aux travaux domestiques pour aider l’épouse qui vit dans un épuisement total car elle travaille à l’extérieur comme l’homme et à l’intérieur toute seule.

Je suis psychiatre psychothérapeute qui offre la psychothérapie individuelle pour les enfants, les adolescents et les adultes; les couples et la thérapie familiale; orientation parent; thérapie sexuelle; le soutien de divorce; et la surveillance à d’autres professionnels de la santé mentale et des professionnels en formation.
Je pratique la psychothérapie depuis plus de 30 ans et une expérience de travail avec un large éventail de questions.

0 réponses

Répondre

Rejoignez la discussion
Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>