LE TABAC ET MA VOIX

LE TABAC ET MA VOIX

J’attaque ma 8ème semaine sans tabac et je peux dire aujourd’hui que je ressens tout les bienfaits de cette « vie de non-fumeur »

J’ai arrêté le tabac (15 cigarettes par jour environ) en partie à cause de ma voix. En effet, cela faisait environ 8-9 mois que je présentais une dysphonie, ma voix « déraillait » de plus en plus et cela me gênait. En plus pour une femme, on peut dire que ce n’est pas très glamour.

Je suis donc allée consulter un ORL qui a diagnostiqué chez moi des nodules aux cordes vocales (aucun risque d’évolution en cancer) mais le médecin me fait comprendre que je devrais arrêter le tabac. D’ailleurs à cette époque cela faisait un mois que j’avais arrêté la cigarette et ma voix s’était déjà beaucoup améliorée mais pas complètement. Aujourd’hui elle est redevenue normale et c’est tout de même plus agréable.

En reprenant le sport (très important  pour le sevrage, il faut se défouler le corps et l’esprit), j’ai récupéré totalement mon souffle et lors de mon footing, tous les 2 jours, je suis plus performante, je parcours  mes 5 km sans arrêt. Avant je m’arrêtais environ 4 fois, j’étais essoufflée, à l’intérieur je sentais ma poitrine me brûler ce qui me faisait cracher).

De plus je me suis délestée de 6 kg, toujours agréable pour les femmes. Il faut dire que chez moi, le tabac m’ouvrait l’appétit. Il est donc possible de perdre du poids en arrêtant de fumer.

Si je fais le bilan de ces 8 semaines, je peux dire que je me sens mieux physiquement,  moralement et évidemment cela se voit sur mon visage. Mon teint est plus frais, plus de rides qui se dessinent en cas de fatigue. Mon corps est plus tonique, je me sens mieux dans ma peau, plus séduisante et m’habiller est un réel plaisir (avec les économies du tabac), c’est ma récompense.

J’espère que ce témoignage aidera les fumeuses à prendre conscience des méfaits de la cigarette, que ce récit leur donnera envie de retrouver la liberté en restant maître de soi-même.

Je suis psychiatre psychothérapeute qui offre la psychothérapie individuelle pour les enfants, les adolescents et les adultes; les couples et la thérapie familiale; orientation parent; thérapie sexuelle; le soutien de divorce; et la surveillance à d’autres professionnels de la santé mentale et des professionnels en formation.
Je pratique la psychothérapie depuis plus de 30 ans et une expérience de travail avec un large éventail de questions.

0 réponses

Répondre

Rejoignez la discussion
Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>