agoraphobes

A tous les agoraphobes

je souffre de l’agoraphobie ça fait maintenant 6 ans,Comment cette maladie a été débutée? Et bah voilà :
un jour au travail je sentais des fourmillements très fortes dans tout mon corps, c’était la première fois qu’une chose pareille m’arrivait.J’ai failli m’évanouir, mes mains et mes pieds étaient très lourds que je n’arrivai même pas à les soulever, aprés mes yeux se sont fermés, j’ai voulu les ouvrir mais en vain, j’avais l’impression que je vis dans un coma, j’arrivai à peine à entendre mes collégues : «il faut appeler une ambulance» .

Dans presque 10 minutes, j’ai ouvert mes yeux avec une voix lourde je leur ai dit que  c’est pas la peine, j’ai essayé de me détendre et de me calmer ; aprés je suis allée voir un gastro car je venais d’être operée de la visicule biliaire et j’ai suivi un régime très sec ,  donc je me suis dit que c’est du manque des vitamines.

Le gastro m’a dit qu’il s’agit d’une hypoglicimie, elle m’a conseillé de faire un bilan général, j’ai fait des prises de sang tout était bon sauf une petite animie.Dans quatre jours j’étais avec ma collégue en voiture, brusquement j’ai senti des bouffées de chaleur suivies des fourmillements j’ai eu très peur j’ai essayé de me detendre c’était impossible, j’avais du mal à respirer, j’ai eu peur de mourir et laisser mes deux enfants, je voualis sortir de la voiture «disant m’enfuire» de cette horrible situation ; mais comme ma collégue roulait, elle a coincée les portes .

C’était midi l’heure de pointe et donc de l’embouteillage ; entre parenthéses (embouteillage et être coincée- ces deux éléments vont se répercuter pshychiquement et d’une façon négative sur ma vie et vont la rendre très merdeuse).
J ‘ai pas pu résister à cette crise de panique, ma collégue m’a retourné chez mon gastro qui m’ donné du magnesium et du calmant, sortant de chez elle j’arrivai même pas à marcher, je me sentais très très faible, j’avais mal au coeur ; j’ai decidé d’aller voir un cardiologue résultat : le «stress» il m’a donné le même traitment que le gastro du magnesium lusanxia et 5 jours de repos .

Juste aprés 2 jours les bouffés de chaleur se sont recommencées sans fourmillements, mais suivies du vertige, je savais pas ce qui m’arrivait et à ce moment là qu’a commencé la vraie peur  :
peur d’avoir des fourmillements
peur d’accélération des battements de coeur,
peur de m’evanouir
peur de mourir et laisser mes enfants,c’était horrible

5 jours de congés de maladie se sont passés ; j’ai repris le travail mais mal alaise de mauvaise humeur car j’avais tellement peur de faire des crises de panique surtout pendant les heures de pointe (embouteillage-être coincée au feu rouge).
Cette situation de peur ne va pas se limiter à ça, car avec le temps j’ai commencé à avoir peur de la foule, des super marchés, des places non habituelles, des mauvais temps,du tonner
Ma vie est devenue un cauchemar le seul rêve qui me restait c’était le voyage car en prenant la route je me sens heureuse libre (pas de foule,pas de feu rouge, pas d’embouteillage ) j’ai même voyagé avec mes enfants  sans être accompgnée ; je vous dis ça car malheureusement cette terrible peur s’est developpée très vite à tel point que le voyage qui était mon seul refuge de panique devenait un simple mot que je detestait le plus .
Avec le temps, j’ai découvert que j’ai peur d’avoir peur ma vie devenait un enfer, je sortais pas avec mes enfants même aux magasins les proches, je sortais pas faire shopping et les laisser seuls à la maison, je dépassais pas 20 km même si je suis accompagnée par quelqu’un( sauf au travail), tout ça m’a causé des problèmes :
Premièrement avec mon mari et mes enfants , ils voyagaient sans moi car je trouvais toujours des pretextes (j’ai du travail, pas de congé……….)
Deuxièment avec ma famille même les proches (mes soeurs,belles soeurs ;beaux fréres) j’avais peur d’être invitée chez eux donc peur de faire des crises de panique .
La peur a commencé par la peur d’avoir des fourmillements et elle a terminé par peur d’avoir peur
j’ai beaucoup souffert, pendant 6 ans je ne pensais qu’aux crises de panique qui sont devenues mes seules soucis. Ma vie se limitait entre ma maison et mon travail j’avais marre de ma vie, de mon entourage, de tout ……..

Enfin j’ai décidé d’aller voir un pshy ;
Le pshy m’a posé des questions sur la cause de ma visite et sur ma personnalité,
il m’a dit qu’il s’agit de l’agoraphobie et m’a donné des conseils et des points à suivre plus un traitement de 2 mois ; c’était la première séance et j’étais soulagée
j’ai commencé à sortir avec mes enfants et mon mari pas plus que 30 km, pour moi c’etait déjà pas mal; après on a voyagé (190 km) c’est encore mieux même si j’étais mal alaise car j’ai eu
peur d’avoir des crises de panique en plein route, la question que je me posais est ce la crise est bloqué par l’antidepresseur?

Aprés 2 mois de traitement je suis allée pour la 2ème séance, mon pshy a bien insisté sur les points suivants :
1- Si jamais la peur veut se déclancher je dois sur le champ me changer les idées,
2- Je ne dois jamais éviter les situations qui provoquent la peur,
3- La crise lorsqu’elle est déclanchée, dure un laps de temps soit que je m’enfuis ou non ; il m’a tranquillisé car avant je pensais que la fuite arrête les crises (ce qui a aggravé cette maladie) c’était rédicule de ma part .
Durant cette 2ème séance je me sentais beaucoup mieux qu’avant, j’ai voyagé une 2ème fois.
La 3ème séance, le pshy m’a laissé le même traitement et m’a vivement conseillé d’affronter progeressivement toutes les situations qui me provoquent la peur et de ne jamais m’enfuire;
maintenant je prend parfois le bus, je vais aux super machés; j’ai pas peur d’être invitée .Disant que l’agoraphobie a diminué 60% ? maintenant la seule chose qui me préocupe c’est mes enfants, j’arrive pas à sortir seule avec eux
et je peux pas sortir et les laisser seuls à la maison c’est ce que je vais voir avec mon psy durant la prochaine séance.

Je suis psychiatre psychothérapeute qui offre la psychothérapie individuelle pour les enfants, les adolescents et les adultes; les couples et la thérapie familiale; orientation parent; thérapie sexuelle; le soutien de divorce; et la surveillance à d’autres professionnels de la santé mentale et des professionnels en formation.
Je pratique la psychothérapie depuis plus de 30 ans et une expérience de travail avec un large éventail de questions.

0 réponses

Répondre

Rejoignez la discussion
Votre avis nous interesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>